Théâtre : Africapsud représente « Les Fantômes du Brésil » de Florent Couao-Zotti en France

Author: Pas de commentaire Share:

La compagnie Théâtrale Africapsud de l’ONG Carrefour Jeunesse de Comé a effectué en mai 2018, un voyage sur la France. Au cours de ce séjour, la compagnie a représenté le roman « Les Fantômes du Brésil » de l’écrivain béninois Florent Couao-Zotti. Ces représentations s’inscrivent dans un contexte de diffusion de l’ouvrage « Les Fantômes du Brésil » un roman au programme scolaire au Bénin.

Participer à la diffusion et à la vulgarisation du contenu du roman « Les Fantômes du Brésil » de l’écrivain béninois Florent Couao-Zotti et faire par ce biais la promotion de la littérature béninoise. Tel est l’objectif principal qui a motivé le projet de représentation théâtrale du roman « Les Fantômes du Brésil » en France par la compagnie théâtrale Africapsud de l’ONG Carrefour Jeunesse de Comé.

Adapté par le comédien Joël LOKOSSOU  et mise en scène par Ebénizer AMAH, la pièce a été présentée par dix (10) jeunes comédiens de la troupe Africapsud âgés de 22 à 37 ans. Quatre représentations de ce roman ont été faites et ce dans trois différentes villes Françaises. Deux représentations  à Guyancourt, une à Grigny et une à Longjumeau.

Réalisé grâce au soutien technique et financier entre autres du Théâtre « La ferme de bel ébat » dirigé par Yoann Lavabre, de la Ville de Guyancourt et de l’entreprise de production « Passage Production » de François Nouel, le projet a été, selon les dires des comédiens, une expérience riche et intéressante.

« La représentation de cette adaptation devant un public français a été une expérience particulière. Nous avons été sensibles aux réactions du public à la fin des spectacles. Nous avons eu des retours encourageants. Cette expérience est très intéressante pour notre troupe », a déclaré Ebénizer AMAH, jeune metteur en scène d’Africapsud.

Il poursuit et exprime le vœu de voir  cette création prospérer. « Nous souhaitons vivement  continuer la diffusion de cette adaptation lors des festivals ou d’autres projets culturels au Bénin et à l’étranger. Nous invitons des éventuels mécènes à nous aider » a-t-il lancé.

« Les Fantômes du Brésil » est une œuvre qui met en évidence les conflits qui ont longtemps jalonné les relations entre les enfants des anciens esclaves revenus du Brésil et les descendants des esclavagistes, en imaginant une passion amoureuse entre des enfants de ces deux communautés.

 

Chanceline MEVOWANOU ©www.benincultures.com

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Previous Article

Bénin : Les rendez-vous culturels du vendredi 15 au vendredi 22 juin 2018

Next Article

Universités Ouvertes de la Société Civique en Afrique : Gratien Ahouanmènou honore le Bénin

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *