Oswald HOMEKY face aux journalistes culturels : Des discussions détournées au profit de l’action culturelle

Author: Pas de commentaire Share:

Le Ministre du Tourisme, de la Culture et des Sports du Bénin, Oswald HOMEKY a rencontré le vendredi 17 Août 2018, les journalistes, chroniqueurs et blogueurs culturels. Au cours de cette rencontre ayant eu pour cadre la salle Vivo du Bénin Marina Hôtel de Cotonou, le Ministre a apporté des éléments de réponses à plusieurs questions et préoccupations soulevées par les hommes de médias spécialisés en culture qui portaient essentiellement sur l’action culturelle. Que retenir ?

« Les acteurs de la presse culturelle (Journalistes culturels, Blogueurs culturels, Chroniqueurs culturels) toutes catégories confondues, sont invités à une importante rencontre à bâtons rompus avec Monsieur Oswald HOMEKY, Ministre du Tourisme de la Culture et des Sports. »

Voilà l’intitulé du Communiqué qui invitait les acteurs de la presse culturelle ce vendredi 17 août à 10h précises à la salle Vivo de Bénin Marina Hôtel. Cette rencontre devait permettre au Ministre Oswald HOMEKY de discuter des dysfonctionnements, des difficultés liées à la corporation et au secteur et par la même occasion discuter des modalités nécessaires pour un accompagnement de l’action culturelle par les Médias culturels.

«C’est une rencontre avec la presse culturelle donc les discussions porteront essentiellement sur les sujets liés aux journalistes culturels » a d’ailleurs notifié le Ministre à l’entame de la séance. Parmi les invités de la salle Vivo, il n’y avait pas que les hommes des médias. Il y avait d’autres acteurs culturels qui « ont silencieusement forcé les portes » de la salle pour s’installer. Après l’introduction du ministre, les journalistes culturels présents ont pris la parole pour poser diverses préoccupations.

Les interventions dans la grande majorité interpellaient l’action culturelle. Ainsi l’action culturelle a supplanté le débat de la communication et de la Presse culturelle. Les intervenants se sont laissé au jeu en abordant des sujets qui n’avaient aucun rapport avec la corporation. L’avenir du Festival International de Théâtre du Bénin (FITHEB) et les rumeurs concernant sa dissolution progressive, Le Fonds des Arts et de la Culture (FAC), le Fonds de bonification, la Maison de l’artiste, le BUBEDRA, le remboursement des acteurs culturels, les actions pour la littérature et le livre, la construction de salle de spectacles pour la ville de Porto-Novo, tels sont les sujets sur lesquels la majorité des intervenants ont posé des questions chacun tirant le drap de son côté pour se couvrir.

Désolation du Ministre : « J’ai dit que c’était une séance pour les journalistes culturels. Je suis triste de voir les contradictions qui déjà règnent en vos seins. Si finalement vous avez peut-être un ministre confus, qui ne sait que faire, il ne serait que le reflet de ce que vous êtes » confie-t-il. Il poursuit et essaye de répondre aux différentes questions. « J’ai affirmé le 21 février dernier à Golden Tulip ma vision de rehausser l’image du FITHEB et de l’organiser sans improvisation alors pourquoi voudrais-je le dissoudre ? Nous allons organiser un FITHEB de bonne facture à la hauteur des moyens disponibles. En ce qui concerne le remboursement des acteurs culturels, est-ce le rôle d’un journaliste culturel de réclamer l’argent pour les acteurs culturels ? Est-ce cela son rôle ? Par ailleurs, pour les fonds de bonification, il n’a jamais été question de la suppression de l’aide aux acteurs culturels. Seulement que les choses seront réorganisées. Tous les projets annoncés le 21 février dernier à Golden Tulip Le Diplomate lors de la présentation du document qui comportait le plan de relance de secteur et sur lesquels vous avez posé des questions seront exécutés. Tout est en route de construction et de réformes car les différentes commissions mises sur pied à cet effet vont travailler à une bonne relance » explique le ministre Oswald HOMEKY.

L’autorité et les questions de la Presse culturelle

Pour les quelques sujets ayant traits à la presse culturelle évoqués par des intervenants, nous pouvons citer l’augmentation des perdiems, la représentativité des journalistes culturels dans les directions techniques et aux côtés des artistes à l’international, le portail culturel du Bénin soulignés par Marcel KPOGODO, représentant du Noyau Critique, la mise en place d’un creuset qui servira de plateforme aux initiatives publiques et privées de Communication culturelle afin de favoriser le partenariat entre les acteurs culturels et les médias culturels proposée par Paterne TCHAOU, Rédacteur en Chef du portail www.benincultures.com, la question du financement de voyage des journalistes sur des festivals étrangers par Eric AZANNEY, Directeur de Publication de Awalé Afriki, et les questions relatives à la formation des journalistes culturels et à leur spécialisation évoquées par Serge David ZOUEME, Directeur de Publication de Educ’Actions.

Le Ministre en tentant de répondre a rassuré au prime abord sur l’engagement du Ministère à soutenir les journalistes culturels béninois pour la couverture médiatique d’événements ou de projets ou festivals à l’international si ceux-ci permettent de promouvoir la créativité béninoise. Il a souligné que les différentes propositions seront examinées pour l’amélioration des conditions des journalistes culturels. Le ministre a enfin formulé le vœu de voir la presse culturelle soutenir cette nouvelle dynamique, à travers des initiatives et critiques objectives et constructives. « Faire de propositions concrètes, critiquer pour construire, c’est l’idéal que nous attendons des journalistes culturels. Ne discutons pas sans raison mais faisons » a –t-il exhorté.

©www.benincultures.com

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Previous Article

Bénin : Les rendez-vous culturels du vendredi 24 au jeudi 30 Août 2018

Next Article

Babingo, au nom des acculturés : langues nationales, identités culturelles et développement

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *