Médias : L’AJCB outille les journalistes culturels en critiques des arts de la scène

Author: Pas de commentaire Share:

L’Association des Journalistes Culturels du Bénin (Ajcb) a organisé du 13 au 15 juillet 2016 à Artisttik Africa, un atelier de formation au profit des journalistes culturels. Venus de plusieurs pays de la sous-région, les participants à cette formation ont renforcé leurs capacités en Critique de spectacle sous la direction de plusieurs formateurs-acteurs du monde théâtral.

La primeur de l’information n’est plus aujourd’hui l’apanage du journaliste. A l’heure du numérique, la question de la spécialisation est d’une importance capitale dans le monde des médias. C’est pour atteindre cet objectif que l’Association des journalistes culturels du Bénin, présidée par Fortuné Sossa a initié un atelier de formation à l’endroit des journalistes culturels de la sous région venus du Togo, Niger, Burkina-Faso, Cameroun et du Bénin. Pendant trois jours au centre Culturel Arttistik Africa, les experts commis pour cette tâche ont aidé les participants à mieux connaitre les contours de la Critique de spectacle à travers un  contenu pédagogique varié.

Le programme de la première journée était centré sur le lexique théâtral, la visualisation d’un spectacle (O mon mi, une pièce de Ousmane ALEDJI dans une mise en scène de Nicolas de DRAVO) et les exigences de la Critique de spectacle audiovisuelle. Au cours de la deuxième journée, la causerie-débat animée par le dramaturge Hermas GBAGUIDI a permis aux participants de découvrir les clés de l’action dramatique. Les échanges avec Ousmane ALEDJI à propos de la représentation de la pièce « O mon mi » qu’ils ont suivi la veille, ont permis à ceux-ci de mieux percevoir certaines subtilités de la mise en scène.

En dehors des exposés et des travaux d’équipes sur des thématiques ciblées, la troisième journée a connu l’intervention de Pascal Zantou, journaliste culturel béninois, Conseiller à la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC). Désormais  les participants à cet atelier sont capables de juger de la pertinence d’une représentation car ils disposent des armes nécessaires pour y parvenir.

Pour Bélélé Jérôme William Bationo, journaliste culturel burkinabé, il faut encourager les initiatives comme cet atelier organisé par l’Ajcb pour permettre un partage d’expériences et une riche collaboration entre les journalistes culturels de la sous-région. Avec cette formation soutenue par le Fonds d’Aide à la Culture (FAC), de nouveaux observateurs avertis de la création théâtrale sont nés. Ils serviront d’intermédiaires entre la création et le public.

Par Paterne TCHAOU (Collaboration) ©www.benincultures.com

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Previous Article

GRAND POPO: VILLE BALNÉAIRE AU POTENTIEL INEXPLOITÉ

Next Article

Facto 2016 : les compétences artistiques des groupes sélectionnés renforcées

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *