L’heure du débat poétique : le Slam au service des débats actuels

Author: Pas de commentaire Share:

Le 08 mars à L’Ecole du Patrimoine Africain à Porto-Novo et le 14 mars à la Maison de la Francophonie à Cotonou, Harmonie Slam Label, struture dirigée par Harmonie BYLL CATARYA, a organisé pour le compte de ce trimestre, les deux étapes du débat poétique. L’heure du débat poétique est une initiative qui permet de confronter des équipes sur une thématique afin de faire évoluer les responsabilités.

Pour Harmonie BYLL CATARYA , promotrice du LDP, Slam et démocratie entretiennent une saine accointance puisqu’ils sont vecteurs et défenseurs de la liberté d’expression. C’est donc fort de cela que l’idée de se servir du débat comme point d’ancrage se justifie. Il ne s’agit pas en fait d’une compétition mais d’une confrontation d’idées pour faire évoluer des représentations. Pour ces deux numéros de L’heure du débat Poétique, deux équipes étaient en confrontation. Il s’agit notamment de : Adjinakou et Djogbé

Les débatteurs des deux équipes  » Adjinakou « et  » Djogbé » n’ont pas lésiné sur les Vers pour démontrer leurs positions grâce à des arguments construits. Le thème pour ce premier Bras de Vers est : La gent féminine à l’ère du numérique. Un thème qui fut applaudit par plusieurs participants. A l’issue de ce débat, il est à retenir essentiellement que le numérique pour la gent féminine est indispensable. Il faudrait cependant l’entourer de clauses pour un bon usage. Selon les dires de l’un des débatteurs, le soleil peut réchauffer comme il peut brûler. Il suffit de savoir comment bronzer. Les participants n’ont pas manqué de témoigner leur gratitude au Label Harmonie Slam pour cette initiative inédite. Beaucoup de suggestions ont été donc faites pour parfaire le débat poétique. Entre autres propositions, il a été demandé que le LDP soit un événement télévisuel. Il a été également souhaité que le projet puisse élargir son champ d’action en accueillant de nouveaux débatteurs. Ce qui était déjà prévu par le projet. Faut-il notifier que Harmonie n’a pas manqué de lancer un appel aux autorités pour un accompagnement pour les prochains numéros de LDP. Entre autre doléances, il y a la dotation du LDP, d’un matériel de sonorisation mobile, d’un dispositif mobile de décor, la confection du trophée. La présidente de l’ONG FAD, un des partenaires du LDP, en la personne de Madame Irène KOUKOUI DEHOUMON était la marraine de cette édition zéro. La Mairie de Porto-Novo à travers la personne de la première ajointe au Maire était présente. Le Directeur de l’EPA n’a pas marchandé son soutien en donnant son accord de principe pour que le LDP puisse se dérouler dans les locaux de l’EPA tous les trimestres.

Harmonie Slam Label s’est lancé dans un combat à travers l’édition zéro du projet LDP. Celui de faire de la poésie du peuple, qu’est le Slam, un levier de développement en le mettant au centre des débats actuels. Ce débat poétique est le terrain où s’affrontent les mots pour faire jaillir la vérité au moment où le doute l’emporte sur la certitude, où la plénitude tend à entamer la béatitude du faux en canonisant l’erreur. Vivement le prochain bras de vers.

Paterne TCHAOU

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Previous Article

Avec beaucoup de glaçons : Nouvelle parution de Martial KOGON

Next Article

Chronique des acteurs : Samson ADJAHO nous parle du tandem Cinéma-tourisme pour révéler le Bénin

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *