« L’Hair du Temps » : une exposition pour magnifier la chevelure des afro descendants

Author: Pas de commentaire Share:

Le vendredi 24 novembre 2017 s’est déroulé à l’Espace Tchif de Cotonou le vernissage de l’exposition « L’Hair du temps ». Une série de portraits réalisés par Mounia Youssef qui dégage sa vision des cheveux naturels afro.

« L’Hair est une compilation de portraits et de posters, de travaux graphiques qui tournent autour du cheveu naturel afro. J’ai voulu à travers ce projet, présenter le cheveu naturel des afro descendants sous ces différentes formes, et par ce biais, exposer ma vision à moi des cheveux naturels africains ». A l’Espace Tchif de Cotonou où se tient, vendredi 24 novembre; le vernissage de son exposition, Mounia Youssef explique aux journalistes présents, sa démarche et ses objectifs. Au mur, des portraits d’hommes et de femmes aux cheveux crépus, cheveux naturels africains ou encore des cheveux nappy ; des réappropriations laissant transparaître une perception bien pointue du patrimoine des afro descendants que sont les cheveux crépus. Encadrées, ces images pour la plus grande majorité sont imprimées en couleurs blanche et noire.

Habillée d’un style décontracté assorti de ses cheveux naturels sur la tête, Mounia Youssef a, d’un ton pédagogique, développé sa perception des cheveux naturels afro. Selon ses propos, les cheveux naturels afro encore  appelés  cheveux nappy font partir des patrimoines des afro descendants. « Les cheveux naturels des afro descendants sont une fierté, une richesse, un patrimoine, ou tout simplement notre identité culturelle. Pendant longtemps, nous avons pensé que les cheveux crépus insinuent la  laideur. Mais c’est très faux. Aujourd’hui, la donne a changé. Même aux Etats-Unis, il y a des mouvements qui revendiquent et qui valorisent les cheveux nappy comme patrimoine des afro descendants. Je m’inscris dans cette logique et à travers cette exposition j’ai présenté les cheveux naturels en  montrant que la chevelure des afro descendants est  l’incarnation de beauté et de splendeur » clarifie Mounia Youssef, photographe, graphiste et designer.

Retour vers les cheveux naturels des afro descendants !

Depuis toujours, la grande majorité des afro descendants se sont inscrits dans la tendance de lissage des cheveux. Cette réalité, selon Mounia Youssef, laisse voir une attitude de rejet de son identité. « Selon moi, le fait de défriser ces cheveux frise un comportement de rejet de notre identité culturelle. Alors que les cheveux nappy sont une richesse pour nous et j’invite les uns et les autres à garder leurs cheveux naturels », lance-t-elle.

Cette conception de Mounia Youssef des Cheveux naturels  se traduit également à travers les textes inscrits sur ses réappropriations. « My hair is my pride. Mon féminin fait de s’approprier à nouveau, de reprendre pour soi, de refaire sienne une culture, un bien perdu…Mon masculin, opposition à se conformer aux usages, à accepter les manières de penser ou d’agir du plus grand nombre, les normes sociales ».

On y voit bien toute la démarche anticonformiste de l’artiste qui prêche pour un retour vers les cheveux nappy.

Chanceline MEVOWANOU (Collaboration) ©www.benincultures.com

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Previous Article

Festival Africain de la Photo de Nu 2018 : Appel à candidatures

Next Article

Festival Mia 4 : Restaurer l’image de la musique vivante en Afrique

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *