Les Rencontres Internationales des Arts de la Scène et de la Mode Africaine s’ouvrent jeudi

Author: Pas de commentaire Share:
Créations de la styliste gabonaise Mireille Nzoubou-Mpiga ©DR

C’est jeudi 11 juillet que démarrent la première édition des rencontres Internationales des Arts de la scène et de la Mode Africaine, « Ibi ilé ». Le théâtre, la danse et la mode sont les trois disciplines artistiques et culturelles qui seront à l’honneur durant les trois jours que dureront ces rencontres.

“Ibi ilé” ou “Ici, c’est chez nous” en Yoruba. Telle sera la dénomination des 1ères rencontres Internationales des Arts de la scène et de la Mode Africaine qui démarrent ce jeudi 11 juillet à l’Espace culturel Mayton d’Abomey-Calavi. Une dénomination qui traduit aisément le principal objectif poursuivi par l’Association Culturelle Igwet Production. Il s’agit en effet pour elle de remettre sous les projecteurs les habitudes vestimentaires et culturelles africaines. C’est, selon Thierry Houssou du Comité d’organisation, « la seule manière de redonner à la culture africaine toute l’importance qu’elle mérite ».

Ainsi, à travers conférences-débats animés par des professionnels, ateliers de renforcement de capacités et animations culturelles faites de spectacle de danse et théâtre, les organisateurs espèrent atteindre leur objectif. Il est également prévu, pour le samedi 13 juillet à l’hôtel Le Pantagruel, une soirée de gala dédiée à la culture africaine. Organisées autour du thème « Pluralité de la culture africaine : un atout pour le développement durable », ces activités se tiendront également à l’université d’Abomey-Calavi. Elles verront la participation du Togo, de la Côte d’Ivoire, du Nigéria, de la République d’Haïti et du Bénin.

« Nous souhaitons faire des rencontres Ibi ilé le carrefour des cultures, des arts et de la mode africaine » confie Thierry Houssou. En attendant le démarrage officiel de ses rencontres, il invite toutes les populations béninoises à se mobiliser pour la réussite et le rayonnement des différentes cultures qui seront à ces rencontres. Nonobstant le travail déjà abattu, il exhorte les différentes structures et les autorités à les soutenir. Pour l’heure, les regards sont d’ores et déjà tournés vers le terrain de hand-ball de l’université d’Abomey-Calavi, l’Espace culturel Mayton et le Pantagruel pour recevoir ces artistes, comédiens stylistes des différents pays participant à ces rencontres.

©www.benincultures.com

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Previous Article

Haute couture : Jenny Kakpo se dévoile à Lomé ce samedi

Next Article

Nuit du pagne : Quatre stylistes jeunes dévoilent leurs créations

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *