INMAAC : Robert Asdé défend son projet d’implantation d’un complexe culturel polyvalent à Kansounkpa

Author: Pas de commentaire Share:

Depuis le mardi 26 septembre 2017, les soutenances en Licence et Master se tiennent à l’Institut National des Métiers d’Art, d’Archéologie et de la Culture (INMAAC) de l’Université d’Abomey-Calavi. Après les étudiants en Licence qui ont planché dans la journée du mardi, c’était au tour de ceux en Master de défendre devant un jury, le fruit de leurs efforts ce mercredi 27 Septembre 2017. C’est le cas de Robert Asdé, désormais titulaire d’un Master en Management de la Culture et du Tourisme.

« Théâtre et développement : implantation d’une infrastructure théâtrale à Kansounkpa ». C’est le thème-projet sur lequel Robert Asdé a planché cet après-midi  du mercredi 27 septembre 2017 dans la salle E de la Zone Master de l’Université d’Abomey-Calavi. Un thème autour duquel il a axé ses recherches réalisées depuis environ un an. Il aura fallu 10 minutes à Roberts Asdé pour présenter de manière sommaire ses résultats devant un jury de trois personnes composé du président Pierre Médéhouègnon, du rapporteur Mahougnon Kakpo et de Romain Hounzandji, membre .

De sa présentation, il convient de retenir que le Bénin affiche clairement un déficit de salles de spectacles et qu’une implantation d’un complexe culturel dans la commune d’Abomey-calavi et plus précisément à Kansounkpa serait nécessaire. Robert Asdé explique que la culture de par ses nombreuses disciplines dont particulièrement le théâtre (qui a été au cœur de sa recherche), peut considérablement contribuer au développement d’une nation. Il poursuit et met ainsi l’accent sur les tares que le théâtre en tant qu’art peut aider à soigner dans la société pour un développement social et les revenus lucratifs que le théâtre en tant qu’édifice (théâtre de verdure ou des complexes culturels) peut générer pour une croissance économique.

Cependant, fait-il remarquer, le manque de salle de spectacles répondant aux normes au Bénin, fragilise la portée de l’impact que pourrait avoir le théâtre sur le développement. « Ce constat justifie selon nous  la faible production des spectacles de théâtre au Bénin et la léthargie des rares espaces existant. L’imminence donc de prendre des mesures idoines nous amène à initier un projet de construction d’un complexe culturel polyvalent dans la commune d’Abomey-calavi, dans la localité centrale de Kansounkpa. Ce complexe pourrait accueillir des spectacles de théâtre, de musique, de danses, des salons de livre… » propose-t-il.

Ce projet, selon ses dires, a reçu l’avis favorable de 103 personnes sur 120 interrogées dans le cadre d’un mini-sondage réalisé. Pour clore sa présentation, Robert Asdé a suggéré que ce complexe soit géré par l’Association Aye Culture qui se chargera de mobiliser les fonds auprès de l’Etat béninois, des institutions internationales et les mécènes pour sa construction. Après sa présentation, les membres du jury ont jugé de l’originalité du sujet et ont apporté des suggestions dans le but de parfaire sa recherche. Robert Asdé a obtenu une note de 15/20.

Et les autres ?

Ils sont au total neuf étudiants ayant soutenu dans cette vague de la deuxième promotion, 05 pour la licence et 04 pour le master. Certains ont soutenu sur les arts plastiques, d’autres sur la musique ou la management culturel. A en croire Pierre Médéhouègnon, directeur de l’institut, ces soutenances s’organisent de manière périodique. Selon lui, à travers la réalisation de leurs différents projets de soutenance, ces impétrants pourront donner un coup de pouce au secteur des arts et des cultures du Bénin. L’Institut National des Métiers d’Art, d’Archéologie et de la Culture (INMAAC) jusqu’à un passé récent, était rattaché au département des Arts de l’ex Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines (FLASH). Il est devenu autonome depuis 2015 et a pour objectif de former des professionnels des arts et des questions culturelles au Bénin.

Chanceline MEVOWANOU (Collaboration) ©www.benincultures.com

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Previous Article

38è JMT au Bénin : Des engagements fermes pour un secteur touristique plus dynamique

Next Article

Dix Manches En Slam #03 : Othniel Kluse sacré slameur du mois

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *