Festival Mahi-Houindo 2017 : Les richesses culturelles des « Mahinous » révélées et promues

Author: Pas de commentaire Share:

Du 24 au 26 novembre 2017, s’est déroulée à Agonlin dans la commune de Covè, la 18e édition du Festival Racines Mahi-Houindo organisée par l’Association pour la Valorisation du Patrimoine Mahi. Au cours de ces trois jours de festival, notamment la journée du 25 novembre 2017, journée des festivités officielles du festival, diverses activités de révélation et de promotion de la culture des peuples Mahi du Bénin ont été organisées.

Sur l’esplanade de la place Mahi-Houindo d’Agonlin dans la commune de Covè ce samedi 25 novembre 2017, que du monde. A quelques kilomètres de la place, on pouvait apercevoir la grande bâche de Mahi-Houindo  exposée au bord de la voie. Sur le site, comme on pouvait se l’imaginer, les Mahinous vêtus du pagne confectionné pour la circonstance étaient venus massivement célébrer leur culture.  Des autochtones, des cadres, des fils et filles et Mahi, ils étaient tous là pour assister à la célébration officielle du Festival Racines Mahi-Houindo.

Présentation des danses et rythmes des Mahinous du Bénin, valorisation et distinction des anciennes gloires de la musique d’origine et d’inspiration Mahi, mise en valeur des hair-style et du style vestimentaire Mahi à travers des défilés de mode,  présentation des arts culinaires Mahi, intronisation de nouveau roi, déclamation poétique de l’histoire des Mahinous…Telles sont entre autres les activités qui ont garni la célébration officielle du Festival Racines Mahi-Houindo du Bénin le 25 novembre 2017 à Agonlin à la place Mahi-Houindo de Covè.

A sa prise de parole, le président du comité d’organisation Jean Gounongbé a rappelé que ce festival entend « constituer un creuset de rassemblement de tous les Fils Mahis du Bénin mais aussi sauvegarder le patrimoine culturel Mahi tout en le mettant en valeur ».

La commission nationale linguistique Mahi créée

Au cours de ces 18 éditions, le comité d’organisation a travaillé à révéler la culture des Mahis du Bénin a déclaré le président. « Dans la poursuite et l’atteinte de notre objectif, nous avons travaillé sur plusieurs axes. Nous avons travaillé à unir et mettre sur pied  toutes les têtes couronnées de l’aire culturelle Mahi. Nous avons travaillé aussi à révéler le talent des artistes Mahi. Nous avons produit une centaine d’artistes tant traditionnels que modernes. Enfin, nous avons  érigé des places Mahi-Houindo un peu partout dans les communes de l’aire Mahi » note-t-il avec satisfaction.

Et pour cette 18è édition, l’une des particularités aura été la création et la mise sur pied de la commission nationale linguistique Mahi. Selon le président Jean Gounongbé, « cette commission est une commission scientifique et technique d’étude, de valorisation et de promotion de la langue des Mahinous. Cette commission va travailler et sous peu, la langue des Mahinous pourrait figurer sur la liste des épreuves facultatives lors des divers examens ».

Chanceline MEVOWANOU (Collaboration) ©www.benincultures.com

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Previous Article

Chronique Urbaine #9 : « Manvo », Miss Espoir tout en couleurs et en douceur

Next Article

« L’Hair du Temps » : une exposition pour magnifier la chevelure des afro descendants

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *