Discours du Directeur du festival international des arts de la marionnette au Bénin

Author: Pas de commentaire Share:
Jude ZOUNMENOU, Directeur du festival Teni-Tedji ©Bénincultures

C’est pour moi tout un honneur de vous accueillir ici à la place Bayol de Porto-Novo pour la cérémonie officielle d’ouverture de la 4ème édition du festival international des arts de la Marionnette Teni-Tedji : les 72 heures de la marionnette au Bénin.

Un honneur en ce sens que nous avons tenu le pari de l’organisation de cet événement devenu désormais l’un des rendez-vous incontournables de la sous-région en ce qui concerne les arts de la marionnette. En effet, je peux me permettre de vous le dire : Ce n’était pas gagné d’avance. Entre les réponses tardives des potentiels partenaires et les caprices de certaines compagnies, entre les incertitudes de l’arrivée de tel ou tel spectacle et les imprévus de dernières minutes, il fallait avancer. Coûte que coûte. Et nous en sommes là aujourd’hui.

C’est pourquoi, vous me permettrez, au début de cette allocution de remercier mes collaborateurs pour leur patience et les différents festivaliers pour être au rendez-vous de la célébration de la marionnette.

Je voudrais également saluer les différents partenaires qui ont continué de croire que soutenir l’art n’a jamais été une action inutile. Je remercie donc la Coopération Suisse au Bénin qui se positionne désormais comme l’un de nos meilleurs partenaires. Monsieur le Représentant Résident, je vous confirme publiquement que votre appui nous est d’une grande utilité et vous promets que les termes de notre accord seront respectés comme ce fut le cas par le passé. Je remercie l’UNIMA, la mairie de Porto-Novo, le Fonds d’Aide à la Culture, la compagnie du sens commun, l’Ecole du Patrimoine Africain, la Villa Karo de Grand Popo, Wallonie Bruxelles International, l’Institut français du Bénin, le portail www.benincultures.com et tous les autres.

Je finirai ce clin d’œil aux partenaires de cette édition du festival en saluant la collaboration naissante et prometteuse avec Laboratorio Arts Contemporains qui accouche, pour cette année, d’un géant concert de clôture ce 21 avril au Musée da Silva avec John Arcadius et le groupe Ashakata Band de Porto-Novo.

Mesdames et messieurs,

C’est donc un honneur pour moi de vous accueillir ici à la place Bayol de Porto-Novo pour la cérémonie officielle d’ouverture de la 4ème édition du festival international des arts de la Marionnette Teni-Tedji : les 72 heures de la marionnette au Bénin.

Un honneur en ce sens que la place qui nous accueille aujourd’hui, au-delà de son poids historique, est une place publique et assez fréquentée par la population riveraine. Le choix de cette place pour abriter cette cérémonie est la manifestation de notre volonté de ramener l’art au sein de la population. Nous voulons que la population à qui est destiné le festival se sente vraiment impliqué.

Cette volonté de ramener l’art au sein de la population, vous la remarquerez aussi dans la programmation des spectacles et activités. Nous sommes déjà allés dans les marchés à Dantokpa, par exemple, pour un atelier sur la marionnette avec les enfants.

Nous irons encore dans d’autres marchés pour toujours faire voir à la population que tous ces artistes qui créent, le font pour eux. Que serait en effet l’artiste, fût-il marionnettiste sans la population ?

Mesdames et messieurs,

C’est enfin un honneur pour moi de vous accueillir ici à la place Bayol de Porto-Novo pour la cérémonie officielle d’ouverture de cette édition du festival parce que pour moi, et mon équipe, c’est la preuve que nous ne sommes pas trompés de combat. Et vous voir ici, non seulement nous encourage à continuer mais nous faire dire que nous avons plus que le droit de ne pas vous décevoir. Entre la fin de la 3ème édition et cette cérémonie de lancement de la 4ème édition, votre festival a permis à son Directeur que je suis et à l’association THAKAMOU CULTURE ARTS de se faire distinguer.

A cet effet, nous avons obtenu le trophée Coup de Cœur du Prix Harubuntu 2012 et nous avons été distingués comme la meilleure association culturelle au Bénin de la même année, prix décerné par le portail de la diversité culturelle du Bénin, www.benincultures.com Nous avons aussi pu participer à des festivals dans la sous-région afin de voir comment les autres se débrouillent. Et c’est la somme de toutes ces distinctions et de toutes ces expériences que nous avons l’honneur de vous présenter ici.

Mesdames et messieurs,

Je finirai en nous souhaitant plein succès avec l’espoir que les spectacles vous plairont.

Une fois encore, merci de faire vivre l’art de la marionnette soit en la faisant, soit en la soutenant.

Vive Thakamou Culture Arts !

Vive l’UNIMA

Vive l’art de la marionnette !

Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Previous Article

Festival Teni-Tedji : Thakamou Culture Arts a du mérite !

Next Article

17 au 21 avr. | 4ème édition du Festival « Teni Tedji » : Les 72 heures de la marionnette au Bénin

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *