Dance Impro Stage : une 6è édition sous le signe de la diversité de l’expression corporelle

Author: Pas de commentaire Share:

La place du souvenir a accueilli ce vendredi 29 avril 2017, la 6ième édition de ‘’Dance Impro Stage’’. Initiative de Rachelle Agbossou célébrée chaque année dans le cadre de la Journée internationale de la Danse, cette plateforme accueille toutes les catégories d’expression corporelle pour un meilleur épanouissement de la danse dans le secteur des arts et de la culture.

Dance Impro Stage se veut un espace ouvert à l’expression corporelle plurielle. Plusieurs tendances et catégories de danses s’invitent pour donner libre cours au langage des corps dans une diversité. La richesse artistique et esthétique de la danse se révèle donc à travers Dance Impro Stage qui axe la pratique sur une variation de registre, de forme en donnant de la visibilité à toutes les pratiques d’expression corporelle.

Pour cette 6è édition de l’initiative, Rachelle Agbossou et ses paires sont restées fidèle à l’objectif de départ. Plusieurs tableaux d’ici et d’ailleurs, modernes comme traditionnelles ont été présentés. Au total, 07 groupes ont accompagné la Compagnie Walô pour célébrer la danse dans sa pluralité. La compagnie Agossar Bessin Club, la compagnie Toffodji, Les médiateurs de la danse du Centre Carrefour Jeunesse, Beeworkers, Blood Mighty, l’Académie Misségan et Pro 7.

Le public a eu droit à des pas de salsa, du break dance sur un fond sonore traditionnel, de la danse contemporaine, du Tchingoumin et bien d’autres. Au-delà du plaisir que le public ressent en visitant plusieurs registres et catégories de danses, l’on peut se réjouir de cette collaboration qui supprime les frontières entre de danses en instaurant ce brassage entre les cultures, les âges et les tendances pour le rayonnement du patrimoine culturel nationale et international.

« Aujourd’hui, des danseurs de break dance ont commencé par exécuter leurs pas de break dance sur  des morceaux traditionnels, c’est heureux et cela est à l’actif de Dance Impro Stage qui met l’accent sur ce partage et ce rapprochement culturel interdisciplinaire. » mentionne Rachelle Agbossou.

Par Paterne TCHAOU, ©www.benincultures.com

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Previous Article

« Tous au FITHEB » : Le marché du spectacle vivant en gestation

Next Article

Idrissou Mora Kpai : « Le cinéma qui fera la différence est ce cinéma qui est proche de la masse »

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *