Chronique Urbaine #7 : NAXO, « Bye Bye » ou le mal d’aimer

Author: Pas de commentaire Share:

NAXO est un nouvel artiste de l’arène musicale béninoise. Il a officiellement entamé sa carrière en Octobre 2017, à travers la mise en ligne de son premier single. Nous vous proposons donc une plongée un brin analytique dans ce qui représente la première pierre d’un talent d’avenir de la musique urbaine du Bénin.

Sans fioritures d’effets supplémentaires qui dégradent la voix jusqu’à la sensation d’entendre une machine machinalement irritante. Sans excès ni exubérance sonore, qui dénaturent la pureté rythmique. Voici, en toute limpidité, une voix amoureuse, de la nouvelle ère des chanteurs urbains au Bénin.
La modestie de son nom d’artiste ne cache pas la teneur de son travail : un coeur qui s’ouvre, des paroles qui se (le) dévoilent tout en restant fermes, une raison d’amour lucide qui ne se laisse pas obnubiler par les sentiments pourtant forts, un repentir assumé, un regard de résiliation, un refrain facilement adoptable, des courbes mélodiques qui attisent le goût d’écoute, et évidemment cette concision efficace de la chanson.
NAXO est de ce fait, de ceux qui n’ont pas leur vérité en dessous de la langue, et qui la chante avec la conscience du risque encouru et l’envie évidente de trouver en l’amour (l’amoureuse), l’amiable règlement qui permettra de recoller les morceaux.
Y parvient-il ? Pensez-vous que son propos est convaincant ?
C’est en écoutant  » Bye Bye  » qu’il vous sera possible de le percevoir. Mais aussi de savoir s’il vaut mieux consentir aux larmes de joie de se retrouver, de se remettre ensemble, ou plutôt aux pleurs saignantes de se séparer malgré tout ?
Quoiqu’il en soit, l’artiste ne compte ni se ménager, ni ménager son vis-à-vis. Encore moins mentir sur ce qui le brûle à l’intérieur.
Justement : Devrait-on avoir honte d’être jaloux ? Devrait-on être gêné (e) de s’excuser pour ce qu’on n’a pas été capable de faire pour l’autre ? Devrait-on être crispé (e), quand il faut être franc (he) au moment du choix ultime entre le  » rester  » ou le  » partir  » ?
NAXO chante clairement : non ! Mais mieux encore. Il ne se complexe pas. Il ne s’empêche pas de dire à la femme aimée ce qu’elle a pu faire et qui, lui, l’a blessé ou l’a émietté.
Il n’y a donc pas de faux-semblant (dans son propos comme dans son chant). Chacun sait donc à quoi s’en tenir. Et chacun pourra faire ses choix en conséquence. N’est-ce pas là, une noble invite à tous et toutes, d’agir en toute franchise ou sans détour, dans les situations les plus critiques de la vie de couple ?
D’ailleurs : Les couples ne se porteraient-ils pas mieux si tout le monde adoptait la posture à la fois ferme, sincère, et conciliante ?
C’est peut-être en cela que ce premier single du jeune talent NAXO est quelque peu différent. La douleur est là, mais la chanson n’est pas que douloureuse. L’envie d’aimer et même la déclaration d’amour sont là mais la chanson n’est pas qu’amoureuse.
C’est un tout où tous (presque en tout cas) les sentiments convergent.
Il y a la gestuelle cadencée qu’on peut adopter en raison de la Prod de Beezy Brain qui se veut résolument tendancielle. Mais il y a aussi la posture de réflexion dans laquelle ce son nous met, quand on veut y prêter davantage attention. Et bien évidemment, il y a l’amour qui tient le bout de chaque phrase, de chaque mélodie, de chaque couplet, de chaque refrain.
C’est donc évident que  » Bye Bye  » tient la route du charme et se veut charmant. C’est une musique aussi subtile, entraînante, qu’immédiate, à goûter avec un cœur prêt à assumer les conséquences de ses actes, et l’impact de ses exigences.
Par Djamile Mama Gao (Negr’ Djamile), Ecrivain – Artiste (Slameur) ©www.benincultures.com

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Previous Article

Chronique Urbaine #8 : Chaarlity, « Aveugle » ou le repentir d’un cœur passionné !

Next Article

Campagne Tolérance Zéro : 28 personnes retenues pour 2 ateliers de production artistique

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *