Bénin : Le prix littéraire du président de la République officiellement lancé

Author: Pas de commentaire Share:

​Le ministre du Tourisme et de la Culture, Ange N’koue, a procédé dans la matinée de ce jeudi 7 septembre 2017, au lancement de la 6è édition du concours national littéraire « Prix du Président de la République ». La cérémonie qui a eu pour cadre la salle VIP du ministère a connu la présence de plusieurs personnalités du monde littéraire en particulier et culturel en général.

C’est une salle VIP du ministère du Tourisme et de la Culture pleine à craquer qui a assisté, ce jeudi 7 septembre 2017, au lancement officiel de la 6è édition du concours national littéraire « Prix du Président de la République » par Ange N’koue, le ministre en charge de la Culture. Manifestation officielle du Ministère du Tourisme et de la Culture du Bénin, pilotée par la Direction des Arts et du Livre (DAL), le concours national littéraire « Prix du Président de la République » vise entre autres à encourager et soutenir les acteurs de la chaîne nationale du livre, notamment les éditeurs et les écrivains et à enrichir le patrimoine éditorial national. 

Comme l’a souligné Léon Zoha, Directeur des Arts et du Livre, lors de son allocution, « il s’agit d’une compétition biennale qui consacre, à chaque édition, une œuvre littéraire de fiction (théâtre, poésie, roman, nouvelle, essai, conte) écrite en français par un auteur de nationalité béninoise ». Avant d’annoncer que le genre littéraire à l’honneur cette année est le Théâtre. 

Selon le règlement de participation, le  concours est ouvert « aux œuvres d’auteurs de nationalité béninoise, publiés entre le 1er janvier 2014 et le 30 juin 2017 inclus. Les éditeurs sont seuls, habiletés à présenter des candidatures parmi les auteurs de leurs catalogues. La participation par éditeur est limitée à trois (03) titres maximum. Les auteurs ne peuvent faire directement acte de candidature »

L’œuvre primée rééditée à mille exemplaires et vendue à un prix forfaitaire 

Le processus de désignation du Grand Vainqueur de cette édition du concours national littéraire « Prix du Président de la République » a été clairement détaillé au cours de cette cérémonie. En effet, dès réception des candidatures, la Direction des Arts et du Livre procède aux vérifications d’usage qui vise à juger de l’éligibilité de la candidature (candidature présentée par un éditeur, œuvre parue chez un éditeur, œuvre ayant rempli les formalités d’ISBN et de dépôt légal, etc). 

Les candidatures conformes seront ensuite au comité de présélection du concours qui se charge, sur la base d’une grille de lecture, de désigner les cinq ouvrages finalistes à soumettre à l’appréciation du jury. Le jury sera enfin chargé de décerner le « Prix du Président de la République », de façon discrétionnaire et sans appel. 

Pour le ministre du Tourisme et de la Culture, ce processus « permet la transparence dans le choix du Vainqueur et démontre combien le ministère souhaite faire confiance aux professionnels du secteur pour désigner l’ouvrage le plus méritant ». 

D’ailleurs, poursuit-il, le choix des différents membres tant du comité de présélection que du jury, répond à ce souci de transparence qui est un élément essentiel pour juger de la crédibilité du concours. Et pour preuve, le comité de présélection est composée de Carmen Toudonou, écrivain ; Henri Hessou, éditeur et écrivain ; Tanguy Agoï, chroniqueur littéraire ; Michel Loucou Alekpehanhou, lecteur et Roger Koudoadinou, critique littéraire. Quant au jury, il est composé du Pr. Albert Akoha, Professeur des Universités ; Ousmane Alédji, Ecrivain et Acteurs culturel et enfin, Appolinaire Agbazahou, écrivain, enseignant et Inspecteur du second degré. 

En tout état de cause, à en croire le ministre du tourisme et de la culture, dans son discours de lancement officiel du concours, « Le Prix du Président de la République doit relever le défi de la pérennité du fait qu’il porte le sceau du président de la République ». Et de rappeler que pour cette édition, le lauréat recevra, à titre individuel, un trophée et une enveloppe financière d’un montant de 3 millions de francs CFA. En outre, la Direction des Arts et du Livre s’engage à rééditer l’ouvrage primé à hauteur de 1.000 exemplaires et à en faire la promotion aussi bien dans les espaces de lecture publique que dans les médias nationaux. 

Les éditeurs béninois, seuls habiletés à postuler, ont jusqu’au 21 septembre prochain pour déposer leur candidature. La cérémonie officielle de clôture est prévue pour 07 novembre prochain. 

©www.benincultures. com

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Previous Article

Journées Théâtrales de Carthage (JTC) 2017 : Appel à candidature

Next Article

Foire gastronomique du Festival Zâ 2017 : Appel à participation

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *