14ème biennale du Festival International de Théâtre du Bénin : Le discours du Ministre Oswald HOMEKY

Author: Pas de commentaire Share:

La 14è édition du Festival International de Théâtre du Bénin (FITHEB) a officiellement démarré sous la houlette du Ministre Oswald HOMEKY. Après le mot introductif du Directeur Erick-Hector HOUNKPÈ, il est revenu au Premier responsable chargé de la Culture de procéder au lancement officiel. Voici le discours qu’il a prononcé à l’occasion.

« Je voudrais au nom du Président de la République du Bénin, son excellence Patrice TALON, vous souhaiter la bienvenue au pays de culture. Un pays en pleines mutations. Un pays en pleines reformes. Un pays qui entrain de s’organiser pour se révéler à lui-même, à ses concitoyens mais aussi à l’Afrique et au monde entier. Je voudrais dire ma joie de recevoir ici même, aux cotés des troupes béninoises, toutes les troupes venues de l’étranger, des pays frères et amis d’Afrique et aussi de l’Europe et d’ailleurs. Bienvenue à chacun de vous et merci de venir célébrer le théâtre avec nous. Le FITHEB va au-delà de chacun de nous et même s’il a été initié par des Béninois, même si plusieurs acteurs culturels revendiquent sa paternité, il faut avoir le courage de reconnaitre que le FITHEB appartient désormais à l’univers mondial du théâtre. Le FITHEB a cessé d’être béninois. Il est désormais pour tous les passionnés du théâtre du monde entier. C’est pour cette raison que le Bénin s’honore de l’accueillir. Et que le Bénin qui accueille cette édition 2018, la 14ème, comme elle a accueilli les 13 précédentes s’organisera pour accueillir la 15ème édition au Bénin et toutes les autres. Parce que, ce que nous avons commencé à faire, malgré les difficultés, nous allons le terminer. Je voudrais ici exprimer mes félicitations au Directeur du FITHEB et à toute son équipe, à tout le comité d’organisation ainsi qu’à tous les hommes et femmes passionnés de théâtre, amoureux du FITHEB et qui ont bien voulu gracieusement se joindre à la construction de ce que nous sommes entrain de faire ce soir. Merci à vous icônes du théâtre béninois. Merci à vous acteurs culturels. Merci à vous hommes de l’ombre, vous qui avez sacrifié vos nuits pour construire ce village et toutes les scènes dans les villes de Cotonou, Porto-Novo, Lokossa, Abomey, Parakou et Natitingou. Merci à vous qui êtes derrière la scène qu’on ne voit jamais, merci à vous qui êtes derrière les appareils photo, derrière les caméras et dernière les téléphones portables parce qu’il faut le reconnaître, la campagne digitale du FITHEB est en marche. Je voudrais au nom du Président de la République du Bénin, au nom de tout le gouvernement que cette édition 2018 que nous aurions souhaité encore plus belle, plus forte, plus riche est pour nous une édition de retour et de renaissance. Nous gardons les yeux rivés sur 2020, année où le Bénin célèbrera ses 60 ans d’indépendance, année où le FITHEB sera à sa 15ème édition, année où ; nous l’espérons, avec l’implication des uns et des autres, avec la mise en commun des énergies ; nous offrirons à notre pays et au monde entier, un FITHEB encore plus intéressant, encore plus rayonnant et surtout mieux organisé. Je voudrais pour finir, souhaiter à vous festivaliers, à vous tous participants et à vous public qui allez profiter de toutes ces programmations, un très bon festival. Le théâtre est l’une des choses les plus riches que l’on possède et je voudrais que vous en profitiez pour vous nourrir et vous enrichir. »

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Previous Article

Gléxwé xwé 2018 : quid des manifestations cultuelles ?

Next Article

Journées Cinématographiques de Carthage 2018 : Les prisonniers répondent encore présents

Vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *